24/05/2010

Chat ou Yakpitre ?

Que personne ne s'inquiète, nous n'avons pas décidé de faire une retraite bouddhiste au fond d'une grotte pendant trois ans et n'avons pas été mangés par les yaks ! Nous sommes bien rentrés avec seulement un jour de retard malgré les cendres volcaniques et le grand bazar aérien. Simplement la vie professionnelle nous a hapés illico presto et m'a laissé peu de temps pour mettre à jour ce blog.

Tout d'abord, quelques mots sur notre voyage au Népal, même si les mots sont bien difficiles à trouver, tellement c'était beau, grandiose, incroyable, dépaysant, merveilleux ! Nous avons commencé par deux semaines de treks dans le Langtang et les lacs de Gosainkund. Mon dos a bien résisté, et si le premier jour dans le bus local et ses huit heures de soubresauts et de cahotements m'a fait craindre le rapatriement illico, je n'en ai pas autrement souffert. En compagnie de Ram (notre guide) et Pemba (notre porteur), nous avons donc marché 13 jours, entre 1800 et 4650 mètres, dans deux splendides vallées, sous un merveilleux soleil et 20 cm de neige au réveil pour passer le col à 4650m, un véritable enchantement et un moment magique, poser les premiers pas dans la neige au petit matin avec vue sur toute la chaîne de l'Himalaya. De très grands souvenirs qui souvent nous ont pris à la gorge tellement la beauté de ces paysages nous dépasse. Nous avons aussi fait de belles rencontres sur le sentier, de toutes les nationalités. Nous allons mettre en ligne dans quelques temps un récit de nos aventures avec photo à l'appui, je mettrai le lien sur le blog, pour les personnes intéressées. Nous avons terminé le voyage par quelques jours à Kathmandu et Bakthapur. La dernière nous a laissé un meilleur souvenir que la première car Bakthapur est une ville interdite à la circulation et nous avons bien eu du mal à supporter la pollution et la circulation de Kathmandu après 13 jours sans voir une route et entendre un bruit mécanique.

Au retour, le jugement de notre prolongation d'aptitude nous attendait dans la boîte aux lettres. C'est donc officiel, nous sommes toujours aptes à l'adoption. Nos amis chinois n'ont pas énormément avancé en notre absence puisque seuls quatre jours ont été attribués. J'espère que ce mois-ci sera plus efficace, ce que beaucoup de sites ont l'air d'annoncer, mais prudence. J'ai parfois l'impression qu'il y a un lien secret entre mon projet professionnel - dont la mise en production n'arrête pas d'être reportée - et la conclusion de notre adoption. J'espère que les Chinois n'attendent pas la fin de mon projet pour nous attribuer un enfant, car j'ai bien peur que ça ne nous emmène encore loin :-) Enfin, il paraît que c'est le sprint final, mais vu ma condition physique légendaire, va pas falloir que je sprinte pendant six mois, car au rythme de cinquante heures par semaine et week-end compris, il va falloir que je reparte rapidement au Népal me recharger en globules rouges !

22:44 Écrit par Le Chat-Pitre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.