11/11/2009

Eternel recommencement

Je vous l'annonçais dans un post précédent, nous subissons à nouveau les conséquences d'une loi mal faite, ou en tout cas bien incomplète, je veux parler de la nouvelle loi belge sur l'adoption. Comme vous le savez, notre jugement d'aptitude était valable trois ans, c'est à dire jusqu'au 23 janvier 2009. En novembre de l'année passée, il a été prolongé automatiquement d'un an, donc jusqu'au 23 janvier 2010. Lors d'une réunion en septembre 2009 chez Kind en Gezin, de nombreux parents avaient alerté les autorités compétentes qu'il était plus que probable que la reconduction d'un an ne serait pas suffisante pour la plupart des parents adoptifs inscrits en Chine, le temps moyen d'attente dépassant aujourd'hui les 4 ans. On nous avait promis des solutions mais jusqu'il y a quelques semaines, nous ne voyions rien venir. Nous avions bien reçu de temps à autre une lettre de Kind en Gezin nous informant que des pourparlers avec les juges des tribunaux de la jeunesse étaient en cours pour trouver une solution.

Le 15 octobre, nous avons reçu une lettre nous informant que d'une part, rien n'était prévu par la loi pour faire face à cette situation et que si une nouvelle loi allait probablement être votée à ce sujet, cela allait encore prendre du temps, et que d'autre part, la seule solution était de faire une demande auprès du juge de la jeunesse d'une prolongation de notre jugement d'aptitude, et ce au plus vite afin de ne pas perdre notre place dans la liste d'attente... Cela signifiait concrètement constituer un dossier (certificats de naissance - qui n'ont pourtant pas du beaucoup changer depuis la dernière fois -, de mariage, ...) à déposer au greffe, passer une première fois devant le juge de la jeunesse qui va alors commanditer une nouvelle enquête sociale, ensuite repasser au minimum deux entretiens avec une assistance sociale et une psychologue, pour enfin repasser devant le juge de la jeunesse chargé alors, sur base des conclusions de l'enquête, de prolonger ou non, notre jugement d'aptitude. Et tout cela, idéalement, avant le 23 janvier 2010 pour qu'il n'y ait pas de "trou" dans notre dossier... Cool d'être prévenu trois mois avant l'expiration de notre jugement alors que cette loi est votée depuis quatre ans... La lettre stipulait en outre que tous les juges de la jeunesse n'étaient pas d'accord avec cette procédure (très rassurant, donc), et que "l'expérience montrerait si oui ou non cette solution était viable pour toutes les parties concernées". Oui, une fois de plus, nous étions donc désignés comme les cobayes.

J'avoue que sur le coup nous étions très énervés et désemparés. Mais comme de toute manière, en gros, il n'y avait pas d'autre choix que de se plier à cette procédure, nous avons repris une fois de plus notre courage à deux mains pour faire au plus vite ce qui nous était demandé. Et je dois dire que le contact chez Kind en Gezin dans la semaine qui a suivi la réception de cette lettre fut très positif et encadrant. Le dossier est donc déposé au greffe et nous avons la chance de repasser devant le même juge que la première fois et d'avoir pu obtenir une audience le 23 novembre. Nous espérons donc que l'enquête sociale pourra démarrer immédiatement après, idéalement en décembre, pour pouvoir repasser devant le tribunal en janvier.

Oui, l'adoption en Belgique nécessite réellement courage, sang-froid, patience et détermination et il n'est pas étonnant que ceci combiné aux temps d'attente de plus en plus longs ait fait chuter le nombre de candidats à l'adoption de plus de 60% dans notre pays ces trois dernières années...

20:58 Écrit par Le Chat-Pitre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.