25/05/2009

Quelques nouvelles

 

Cela fait des semaines que je n'ai plus mis mon blog à jour, c'est une honte absolue! Mais j'ai quelques excuses, la principale étant une vie professionnelle qui pour l'instant me mange absolument tout mon temps et toute mon énergie. Et cela ne risque pas de s'arranger avant la fin du mois d'août. Voici donc en quelques mots ce qui s'est passé depuis le 4 avril, date de ma dernière mise à jour.

Tout d'abord, un fantastique voyage en Chine, organisé par mon professeur de chinois. Nous étions un groupe d'une vingtaine de personne, de 11 à 79 ans ! Et le programme fut bien chargé:

P1020969_2Visite de Shanghai, la ville chantier qui se prépare à l'Exposition Universelle de 2010, une visite des charmants jardins de Suzhou et de Tongli, petite Venise improbable aux paisibles canaux, la découverte des milliers de soldats en terre cuite de Xian pour enfin arriver à Pékin après une nuit mémorable en train couchette. Nous avons retrouvé Pékin après notre visite de 2006 métamorphosée: elle nous a semblé beaucoup plus agréable, plus verte, plus humaine, même si de plus en plus polluée et encombrée. En tout cas, bien plus agréable que Shanghai et son fog permanent. Et puis, j'allais oublier, l'escalade des milliersde marches de la grande muraille sous un soleil magnifique, qui nous a permis de nous dérouiller un peu dans un très beau cadre, même si apparemment le tronçon que nous avons parcouru a été entièrement refait au XXème siècle.

P1030166

Mais à côté du circuit touristique, notre professeur nous a également permis de faire de belles rencontres: la visite d'une petite école de campagne où les enfants étudiaient, aussi étonnant que cela puisse paraître, la "Petite fille aux allumettes" d'Andersen !, la maison-musée de Monsieur Wu, notre guide à Xian, qui après avoir détruit en masse livres et oeuvres d'art lorsqu'il était responsable des gardes rouges de son village, veut se racheter une conscience en rassemblant tous les témoignages du passé dans un musée à destination des enfants du village. Et enfin, la visite d'une école à Pékin, où nous avons assisté à la séance de gymnastique et à quelques cours. Sans oublier la chute mémorable de mon padre dans le parterre de buis pendant la photo officielle !

Oui, un très beau voyage qui, tout comme le premier, nous a ému, ébranlé, enthousiasmé et en appelle bien d'autres ! Ce pays est absolument fascinant.

 

P1010373

 

 

 

 

 

 

Sur le plan de l'adoption, nous avons eu une petite frayeur début du mois puisque les rumeurs annonçaient qu'en raison de la grippe mexicaine, la Chine avait décidé de bloquer temporairement les adoptions. Et en effet il a fallu attendre la semaine passée pour que les dossiers attribués parviennent en Europe. Par contre, le CCAA a attribué des dossiers jusqu'au 14 mars, ce qui constitue une belle avancée par rapport aux mois précédents. Nous avons également reçu une lettre de Kind & Gezin nous rassurant sur le fait qu'ils n'oublient pas que notre accréditation prend fin en janvier 2010 et qu'ils doivent donc trouver une solution pour que celle-ci se prolonge. Ils sont apparemment en discussion avec chaque tribunal de la jeunesse afin de fixer les modalités de cette prolongation. Même si rien n'est encore résolu, il est tout de même rassurant de constater que d'une part nous ne sommes pas oubliés et que d'autre part Kind & Gezin continue à communiquer de manière proactive avec les candidats adoptants.

Pékin confidentiel

Enfin, sur le plan lecture "Chine", un chouette bouquin à vous conseiller, "Pékin confidentiel" dans lequel une journaliste bien connue au Canada part à Pékin avec toute sa famille pour tenter de retrouver les traces d'une jeune fille qu'elle a dénoncée au parti communiste lorsqu'elle était étudiante maoïste à l'université de Pékin en 1972. L'occasion pour elle de redécouvrir une ville dans laquelle elle a habité pendant de nombreuses années et de constater les incroyables mutations que Pékin a vécues, principalement avec l'organisation des Jeux Olympiques. Et l'occasion aussi de décrire le passé et le quotidien de cette génération sacrifiée qui a eu vingt ans au moment de la Révolution culturelle.

 

23:49 Écrit par Le Chat-Pitre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |