23/09/2008

Beter bestuur qu'ils disaient

Nous sommes donc allés jeudi 18/09 à la réunion organisée par Kind&Gezin pour présenter les mesures prises pour transférer les dossiers d'adoption chinois d'Horizon à Ray of Hope. Nous étions plus d'une centaine dans la salle, la majorité des gens étant très remontée. Nous avions pour nous accueillir une représentante de Kind&Gezin, une membre du comité d'administration d'Horizon - le président étant en congés ! - et trois personnes de Ray of Hope. Ils n'avaient en fait pas grand chose à nous dire, si ce n'est que Ray of Hope avait été choisi parce que son président avait beaucoup de connections en Chine et qu'en attendant qu'ils reçoivent leur accréditation de la Chine, Horizon continuerait à traiter nos dossiers, toujours subsidiés par la Communauté flamande. Nous avons également appris que la faillite d'Horizon est due à trois facteurs: le coût de plus en plus élevé des procédures d'adoption en Russie qui étaient en grande partie subsidiées par... les dossiers d'adoption chinois (vive la transparence !), l'augmentation des délais en Chine et enfin la nouvelle loi belge sur l'adoption. Eh oui, parce que le jugement d'aptitude n'étant valide que trois ans, les candidats ne se lancent plus dans une adoption avec la Chine se demandant avec raison ce qui arrivera quand les trois ans auront expiré. Et puis, ce fut le tour des questions de l'assistance. Pour faire court, il y en eut énormément - nous avons d'ailleurs quitté avant la fin -, et elles portaient principalement sur l'extension possible de ce fameux jugement d'aptitude, la visibilité sur les temps d'attente en Chine, la possibilité de se faire rembourser tous les frais pour les parents souhaitant rompre le contrat avec Horizon, l'incompréhension de la situation - comment se fait-il qu'on subsidie à présent Horizon pour s'occuper de nos dossiers alors qu'on leur a justement refusé la prolongation des subsides il y a trois mois, raison de leur faillite ? Les réponses furent très évasives et ne nous ont pas apporté de nouveaux éléments. La seule info importante est qu'un texte de loi s'apprête à être voté pour l'extension automatique d'un an du jugement d'aptitude et une extension à vie pour les parents ayant adopté un enfant, afin de ne pas avoir à refaire toutes les démarches pour une seconde adoption. En clair, cela veut dire pour nous que notre jugement d'aptitude sera valable jusque mars 2010, ce qui sera probablement vraiment tout juste si notre dossier est attribué début 2010. Pour la plupart des parents dans la salle, il est certain que leur temps d'attente est d'au moins cinq ans. Pour le moment, les solutions envisagées par Kind&Gezin sont tout simplement de faire repasser aux parents une enquête sociale - peut-être un peu plus limitée - et de repasser devant le tribunal de la jeunesse. Quand on sait l'arriéré judiciaire, on ne peut que frémir. Les réactions dans la salle furent donc très vives. La seule réponse de Kind&Gezin fut: "On n'y est pas encore"! Vive la proactivité! En gros, soirée très désolante. Eh oui, nous ne sommes que des numéros, des payeurs qui subsidient d'autres canaux, et peu importe ce que nous pouvons ressentir et vivre. Nous avons même eu droit au laïus "n'allez pas sur les sites Internet qui vous donnent des infos sur la situation des adoptions en Chine, ils ne sont pas officiels et ne vous donneront que de fausses informations". Que vaut-il mieux ? Des infos qui se déclarent de manière très claire comme étant des rumeurs avec un niveau de certitude allant de 1 à 5 ou le blackout total à la Kind&Gezin ? Ils ne connaissaient même pas l'existence du site ChinaAdoptTalk qui est pourtant la référence pour toute personne adoptant en Chine.

Dans le genre plus positif, si vous avez envie d'associer bonne bouffe et photos, nous vous conseillons l'exposition qui se tient pour le moment au restaurant "La crêperie bretonne", 150 avenue Brugmann, 1190 Bruxelles du 23 septembre au 11 octobre. Il s'agit d'une expo de photos d'Olivier Meert sur les "Chinese working class heroes". Belles photos de la Chine au travail à Pékin et Pingyao, dans un cadre sympa où les crêpes sont très bonnes (et c'est une experte qui parle).

22:21 Écrit par Le Chat-Pitre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.