10/07/2007

Une petite pause culturelle

Le Chat Pitre s'est déchaîné ce dimanche au Festival des Ardentes à Liège. Festival très sympa, mettant l'accent sur les groupes belges de qualité. Deux grands moments pour nous: le concert de Mud Flow (groupe bruxellois dont le premier album "A Life on Standby" fut un de mes coups de coeur 2004 et qui vient d'en sortir un nouveau tout aussi bon, "Ryonosuke") et le concert de Hooverphonic, groupe belge qu'on ne présente plus mais dont la prestation fut absolument parfaite - ça c'est une femme qui sait chanter ! On vous recommande d'ailleurs leur double CD "No More Sweet Music" sorti l'année passée.

Au niveau lecture - car quoi de plus agréable qu'un bon livre accompagné d'un bon disque ! - voici les deux recommandations du Chat Pitre pour ce mois de juillet (même si l'un des deux livres n'est pas tout récent):

- 150px-Inheritance_of_loss_coverThe Inheritance of Loss de Kiran Desai qui vient d'être traduit en français sous le titre "La perte en héritage" et sera disponible aux Editions des 2 Terres au mois d'août. L'histoire est assez simple: on y suit la vie d'une jeune fille indienne, Sai, qui vit chez son grand-père, juge misanthrope et anglophile à la retraite, aux pieds de l'Himalaya, et celle du fils du cuisinier du juge, Biju, qui est parti aux Etats-Unis dans l'espoir d'une vie meilleure, avec comme arrière-fond, l'insurrection des Népalais de 1986. Mais c'est surtout pour Kiran Desai le prétexte pour explorer des thèmes tels que la globalisation, les inégalités sociales, les rapports entre ethnies, l'héritage du colonialisme anglais, ... Merci à Münich pour cette très belle découverte.

- VieLa vie aux aguets de William Boyd, publié au Seuil. Pendant la canicule de l'été 1976, dans la campagne oxonienne, une jeune femme rend visite à sa mère, dont les propos la désarçonnent. Que penser en effet quand votre mère si anglaise, si digne, vous annonce tout de go qu'elle n'est pas Sally Gilmartin mais Eva Delectorskaya, une émigrée russe espionne de haut vol pendant la seconde guerre mondiale? Je ne vous en dirai pas plus pour ne rien écorner du suspense mais cela se lit comme du petit lait. Je vais reprendre les mots d'un critique car ils correspondent exactement à mon sentiment: "Pourtant pas de révélation renversante, pas de suspense haletant. Juste un texte à la fois neutre et sensible, qui va galvaniser par sa justesse de ton seule, un plaisir de lecture sans ruptures."

Et pui le Chat Pitre prend quelques jours de congé. Nous voilà repartis sur les routes, destination Cesky Krumlov (non, non, je n'ai pas éternué) en Tchéquie, avec nos amis Munichois. Un beau week-end prolongé de découvertes en perspective.

Bel été (même s'il faut beaucoup d'imagination pour le moment) à tous !

08:38 Écrit par Le Chat-Pitre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.